Bipolar production - Lignes de fuite

A bord des barques qui les font traverser la Méditerranée, les migrants sont contraints par les passeurs-trafiquants de jeter à l’eau tout ce qu’ils ont emporté avec eux. Au risque que tout le monde se noie, on abandonne l’essentiel : habits, passeports, papiers, médicaments… La seule chose qu’on garde collée à son corps c’est son téléphone, dernière boussole, dernier lien avec les siens, dernier outil pour exister encore…

 

Avec Lignes de fuite, Rajwa Tohmé donne la parole à celles et ceux ceux qui traversent l’Europe pour fuir, reconstruire ou reconquérir leur vie. En développant une appli spécifique pour son projet, elle recueille des témoignages personnels et retrace anonymement ces difficiles trajectoires.

 

Processus Ligne de fuite © Rajwa Tohmé Processus Ligne de fuite © Rajwa Tohmé Ligne de fuite © Rajwa Tohmé

 

C’est une nouvelle cartographie du monde qui apparaîtra ensuite à travers une installation : mouvements sinueux des peuples au gré des volontés politiques, lignes de passage, frontières insurmontables, villes-camps où se retrouvent et se recomposent les communautés, avant de se séparer à nouveau…

 

A travers cette géographie instable, Lignes de fuite fait parler ceux qui ne veulent pas disparaître de la carte.

 

Lignes de fuite est lauréat de l’appel à projet Risk Change pour une résidence à ZINC (Marseille).

 

Ce projet a été initié en 2016 Rajwa Tohmé dans le cadre de sa formation au Fresnoy, Studio national des arts contemporains. BIPOLAR accompagne le projet dans sa seconde phase de production.